Répertoire de l’autonomie collective

Le Répertoire est le bottin réunissant tous les groupes que nous avons contactés et dont la forme organisationnelle s’apparente à de l’autogestion ou à ce qu’on a nommé « l’autonomie collective ». Les principaux critères utilisés afin de déterminer si un groupe possède un fonctionnement autogéré sont : une prise de décision horizontale et consensuelle basée sur la démocratie directe et/ou participative. Les coordonnées de chacun des collectifs accompagnent la description de ces derniers ainsi que les sigles correspondant aux caractéristiques qu’ils s’attribuent. À noter que tous les groupes présents ont approuvé la totalité des propos rapportés et que ce sont eux qui ont la responsabilité de nous contacter si des mises à jour doivent être apportées.

Si vous appartenez à un groupe (ou connaissez un groupe) qui aurait sa place dans le répertoire de l'autonomie collective, n'hésitez pas à attirer notre attention! Vous pouvez communiquer avec nous via ce formulaire.

Merci
L'équipe du CRAC-K

Anarchiste/Libertaire

Collective Autonomy Directory

The directory is a repertory of all the groups we contacted who are organized along the lines of self-management or what is called “collective autonomy”. The chief criterion used to determine if a group is self-managed is horizontal and consensual decision-making based on direct and/or participatory democracy. A description of each collective is provided along with contact information and symbols identifying the characteristics used by the group to define itself. All groups included in the directory have approved what is said here about them and they have the responsibility to contact us if updates are needed.

If you belong to (or know of) a group that ought to be included in the Collective Autonomy Directory, don’t hesitate to let us know! You can use this form to contact us.

Thanks!
CRAC-K members

Anarchist/Libertarian

Ainsi squattent-elles!

07 September 2007
Ville de Québec

Collectif réalisant une émission à CKIA FM 88,3, émission dont l’objectif est de permettre à des femmes de prendre la parole en tant que femmes, de démystifier le mouvement libertaire (anarchisme, écologie sociale, Colored People feminism, etc.) et de faire connaître différentes luttes sociales de même que des artistes féminines. Alliant analyse théorique et entrevues de terrain, l’émission Ainsi squattent-elles présente des trucs d’auto-santé, des lectures de poèmes de même que des expériences d’auto-organisation ici comme ailleurs.

Collectif anarchiste L’Accolade de Sherbrooke

03 March 2007
Sherbrooke

Groupe membre de la Fédération des communistes libertaires du Nord-Est (NÉFAC), puis de l'Union communiste libertaire (UCL). « Les activités de la fédération sont organisées autour du développement théorique, de la propagande anarchiste et de l'intervention dans les luttes de notre classe». Le travail du collectif de Sherbrooke tourne autour de plusieurs thèmes, dont l'anarchisme en milieu étudiant, l'autonomie alimentaire et le travail précaire.

 

Le collectif n'est pas actif présentement.

Collectif La Nuit

01 October 2007
Centre-ville de Québec

Anciennement connu sous le nom de groupe anarchiste Émile Henri, le Collectif anarchiste La Nuit est une organisation politique active à Québec depuis 2002. Les membres du collectif militent pour des mouvements sociaux combatifs et l’émergence d’une gauche libertaire large et ouverte. L'activité du groupe est axée sur l'organisation d'actions diverses, le soutien aux luttes sociales et sur la diffusion des idées libertaires. Depuis l'automne 2007, La Nuit anime Voix de faits, un magasine d'actualité libertaire sur les ondes de CKIA 88,3 FM, et un blogue du même nom.

Depuis novembre 2008, le collectif est affilié à l'Union communiste libertaire (UCL). C'est le collectif qui a le mandat d'éditer Cause commune, le journal publié par l'UCL. L'union organise également des conférences et d’autres événements publics, développe des campagnes d’agitation et s’implique dans les luttes sociales.

 

Coordonnées :

C.P. 55051, St-Valliers O.

Québec  (Québec)  G1K 1J0

Collectif La RueBrique

05 March 2007
Sud-Ouest de Montréal

La RueBrique est un collectif qui publie le journal du même nom de 3 à 4 fois par année. Il était connu autrefois sous le nom de comité de quartier du sud-ouest. La RueBrique vise à diffuser de l’information crédible sur les enjeux des quartiers Sud-Ouest de Montréal d’un point de vue libertaire dans le but de favoriser l’implication des gens dans leurs quartiers. Le collectif participe aussi à diverses luttes locales en collaboration avec d’autres groupes.

Collectif We/Nous

05 March 2007
Montréal

Collectif de théâtre qui rassemble des militantEs anarchistes de divers horizons cherchant à s’impliquer de manière différente via l’expression artistique. Principalement connu pour sa pièce sur Emma Goldman, ce collectif a participé à toutes les étapes de sa réalisation, de la recherche des écrits à la conception des décors en passant par la promotion et la mise en scène. Ce collectif pousse ses réflexions sur le militantisme, la place de l’art dans notre société ainsi que sur la subjectivité de l’Histoire.

Comité de quartier Est

24 April 2007
Montréal, quartier Hochelaga-Maisonneuve

Collectif qui visait la participation des gens afin de tendre vers l’autogestion du quartier : « Il ne suffit pas de surveiller le pouvoir, il faut l’exercer ». Les principales activités du groupe était la permanence au local du comité, la rédaction d’un journal (Le mégaphone), l’organisation de soirées bénéfices, un réseau d’échange de savoirs et de services ainsi qu’une friperie. Le groupe a cessé de fonctionné en 2001 car les coûts de maintient du local étaient trop élevés.

 

Ce groupe a existé de l’automne 1999 à l’été 2001.

 

Pour questions ou informations : glp@no-log.org

Comité de soutien aux prisonniers politiques basques (membre de Solidarité sans frontières)

05 March 2007
Montréal

Le but de ce groupe était de défendre Gorka et Eduardo en particulier et les prisonniers politiques basques en général en dénonçant la torture et les politiques canadiennes d’immigration. Le comité a organisé des vigiles à la sortie des métros et au palais de justice, 2 spectacles bénéfices, des manifestations, des kiosques et des conférences dans les cégeps et dans les universités de même que des soirées de lecture théâtrale. Il a aussi fait des actions directes comme poser des bannières sur des viaducs.

 

Ce groupe a existé de 2001 à 2005.

Comité Mexique-Montréal

05 March 2007
Montréal et lien avec le Mexique

Le Comité Mexique-Montréal promouvoit la solidarité et l’aide mutuelle entre les activistes non autochtones et autochtones à la fois à Montréal et au Mexique. Ce renforcement de la solidarité entre les communautés de la résistance du Mexique et de Montréal passe par une variété d'activités de soulèvement, de projets politiques et sociaux comme l’organisation de manifestation, l’éducation politique, la collaboration pratique et l’échange direct entre les militantEs.

Dada a faim!

11 July 2008
Quartier St-Rock et parfois dans le reste des quartiers centraux de Québec

Groupe d’affinité qui préparait de la bouffe avec de la nourriture récupérée. Il distribuait la nourriture lors d’actions d’appui et d’événements militants. Dada a faim a aussi organisé une soirée contre le patriarcat ainsi qu’une autre action : la nuit, les femmes sans peur.

 

Collectif ayant existé de 2002 à 2005

De la bouffe pas des bombes (Montréal)

01 October 2007
Montréal, mais il existe d’autres sections ailleurs dans le monde.

« Le nom De la Bouffe, pas des Bombes résume notre principe de base: la société doit promouvoir la vie, pas la mort. (…)La pauvreté est en quelque sorte une forme de violence, et sa forme d'expression est la faim. » Pour ces raisons, le collectif récupère de la bouffe qu’il cuisine et offre de la nourriture végétalienne et gratuite lors de soirées militantes, manifestations, festival de rue, etc., mais aussi pour le monde de la rue ». Rejoint la mouvance Food Not Bombs globale.

DIRA (Documentations, Informations, Références et Alternatives)

05 March 2007
Montréal

DIRA a été créé dans le but de favoriser l’esprit critique afin de contrer la désinformation dont est victime la pensée libertaire. Il s’agit d’une bibliothèque libre et gratuite diffusant ces idées et contenant de nombreuses variétés de documents portant sur différents thèmes. C’est aussi un lieu fournissant un espace où les gens peuvent se rencontrer et discuter gratuitement.

 

Coordonnées :

3 ème étage du 2035 St-Laurent, Métro St-Laurent, Montréal

Téléphone: (514) 843-2018

 

LUNDI: 13 h à 17 heures

MARDI: 14 h à 17 heures

MERCREDI et JEUDI: 14 h à 20 heures

VENDREDI et SAMEDI: 14 h à 17 heures

DIMANCHE: 14 h à 18 heures

Genr'Radical

05 March 2007
Montréal, mais possibilité de faire des spectacles ailleurs

Le collectif musical Genr’Radical, formation comptant quatre membres (2 guitares, 1 basse, 1 violoncelle et 4 voix), se veut d’abord engagé. Les chansons, composées, écrites et arrangées par le groupe, touchent différentes thématiques liées à leurs principales orientations politiques. Genr’Radical a réalisé un album en janvier 2004 et se produit sur différentes scènes, en appui aux luttes militantes d’ici et d’ailleurs.

Guerre à la guerre

27 April 2008
Québec

D’une coalition de groupe, Guerre à la guerre est passé à un regroupement d’individus. Comme son nom l’indique, ce collectif s’oppose à la guerre en général, mais plus particulièrement à la militarisation du Canada et à l’envoi de troupes de Val Quartier en Afghanistan. Guerre à la guerre a organisé plusieurs manifestations et ateliers dans la ville de Québec, mais a aussi participé à différentes actions ailleurs au Québec.

Institute for Anarchist Studies

01 October 2007

Institut de recherche décentralisée à travers le Canada et les États-unis qui donne des bourses de recherche à des auteurs radicaux de partout dans le monde. L’institut publie aussi la revue «Perspectives on Anarchist Theory» et organise à chaque année la conférence «Renewing the Anarchist Tradition (RAT)». Ces activités visent à comprendre et à actualiser l’anarchisme tout en cultivant un sens de la communauté.

Journée Autogérée

11 July 2008
Ville de Québec

La Journée Autogérée a existé de 2003 à 2006, se réappropriant l’Îlot Fleurie à Québec les 3 premières années, lieu de rassemblement symbolique durant le Sommet des Amériques en 2001. Le but de cette journée était de créer un espace pour partager différentes expériences collectives et d’échanger sur les modes d’organisation autogérés. Le souper était préparé collectivement et des spectacles avaient lieu en soirée. Des Journées Autogérées ont également été organisées en 2009 et en 2010.

La Mauvaise herbe

05 March 2007
Montréal

Est un collectif qui diffuse le journal anarcho-écologiste du même nom. Le collectif fait aussi la diffusion de livres neufs et usagés, mais aussi de brochures concernant l'anarchie, l’écologie radicale, la dé-domestication, les luttes autochtones, la libération animale, etc., ainsi que des critiques du capitalisme, de la civilisation, de la technologie/industrie et du fétichisme organisationnel. Il rassemble des anarchistes de diverses tendances promouvant ainsi la diversité que peut (et doit!) prendre l’anarchisme.

La Pointe libertaire

05 March 2007
Quartier Pointe St-Charles, Montréal

Le but premier de ce collectif est d’agir dans le champ politique afin de créer une dynamique vers l’autogestion du quartier Pointe St-Charles (Montréal) par ses résidentEs. Pour y arriver, le groupe rédige des textes de réflexion sur des enjeux présents ou à venir dans le quartier, réalise diverses actions sur le terrain et propose des projets (ex. un centre social sur les terrains du CN). Ce collectif travaille aussi avec d’autres groupes libertaires et communautaires présents dans le quartier. Il a été connu autrefois sous le nom La Pointe d’espace libertaire - LAPEL.

Les Panthères roses - Section Montréal

05 March 2007
Montréal et environs

Groupe d'affinité queer radical qui lutte principalement contre l'hétérosexisme et le capitalisme rose, en faisant des actions directes festives et loufoques, des ateliers, des soirées dj avec films, des productions artistiques à plusieurs visages (vêtements, vidéo, dessin), etc. Ces luttes passent aussi par un rapprochement avec les autres rebelles du sexe et du genre (transgenres, prostituées et plus), mais aussi avec les personnes qui défient entre autres l’industrie publicitaire, l’Église, la psychiatrie et l’ultracapitalisme.

Liberterre (2003-2006) et (2007)

11 July 2008

Liberterre est un collectif éco-anarchiste d'analyses et d'actions radicales qui publie le journal Terre et Liberté ayant existé de 2003 à 2006. En 2007, Liberterre s'est reformé, en non-mixité femmes avant de se dissoudre. Pour ses membres, Liberterre est né d'une révolte contre l'asservissement de la nature aux intérêts matériels des humains et contre l'idéologie productiviste justifiant cette servitude. "Nous sommes la rage vivante d'une terre mourante".

 

Voir la monographie réalisée par le CRAC avec des membres de Liberterre

Némésis

24 April 2007
Montréal

Groupe d’affinités féministe radical qui visait à désapprendre les attitudes et comportements de domination intériorisés, à mettre en pratique des convictions libertaires et féministes, à encourager la création de groupes d’affinités et l’action directe. Ce collectif a donné de nombreuses formations sur « Les femmes et la mondialisation » et sur la « Non violence radicale ». Némésis a aussi organisé et participé à plusieurs actions communes avec d’autres groupes féministes.

 

Ce groupe, créé en 2000 sous le nom de comité Femmes SalAMI, a pris son nouveau nom en 2002 quand le collectif devint autonome et cessa d’exister en 2005.

Réclame ta rue!

24 April 2007
Quartiers centraux de la ville de Québec

Création collective et fiesta organisée par touTEs et pour chacunE le temps d’une journée. « Un amalgame spontané et enthousiaste qui appelle de nouveaux environnements sociaux. Un évènement de réappropriation de l’espace urbain par les citoyenNEs. Une occasion d’exprimer ce pouvoir que nous avons, collectivement, de changer le monde à notre manière. (…) Une zone autonome temporaire où tout est permis, car les règles sociales sont battues en brèche. Un rassemblement clandestin, non légal mais totalement légitime! »

 

courriel: reclametarue@resist.ca

Réseau Anarchiste en Milieu Étudiant (RAME)

05 March 2007
Principalement région de Montréal, mais aussi ailleurs au Québec.

Il vise à « mettre en commun les forces d’anarchistes se trouvant dans le milieu étudiant par le biais d’un réseau régulier, formel et visible. À moyen terme, le RAMÉ vise à être constitué de groupes locaux, et ainsi devenir un réseau de groupes. » Le RAMÉ fait de la propagande et de la conscientisation via l’organisation d’activités (ateliers et conférences) et diffuse le bulletin bilingue « La marmite » ou « The Boiling Point ». Il cherche aussi à « contribuer à la mise en place de pratiques libertaires ».

 

Le RAME est inactif depuis 2007.

Squat Overdale

07 September 2007
Montréal

Squat qui eut lieu à Montréal du 27 juillet au 1er août 2001. Au départ ça se voulait plus une action symbolique dans le but de dénoncer la crise du logement, et la propriété privée au niveau du logement. Les activités du squat étaient vraiment axées sur la survie, il y avait donc beaucoup de sécurité et de surveillance, mais aussi de l’aménagement de la bâtisse, de la préparation et de la recherche de nourriture, etc.

Union communiste libertaire (UCL)

01 October 2007
Montréal, Québec et Saguenay

L'Union communiste libertaire (UCL) a été fondée en novembre 2008. La nouvelle organisation révolutionnaire a pris la relève de l'Union régionale de la NEFAC au Québec.

 

L'UCL est une organisation de militants et de militantes provenant de divers mouvements de résistance, qui s'identifient à la tradition communiste dans l'anarchisme et qui ont comme objectif commun une rupture révolutionnaire avec l'ordre établi. Notre activité est organisée autour du développement théorique, de la diffusion des idées anarchistes et de l'intervention dans les luttes de notre classe, que ce soit de façon autonome ou par le biais d'une implication directe dans les mouvements sociaux.L'UCL publie le journal Cause Commune.

 

Au plan théorique, l'UCL s'identifie aux principes communistes libertaires et s'appuie sur les bases théoriques de cette tradition particulière. Au plan tactique, nous préconisons l'implication dans les luttes sociales dans une perspective de radicalisation des mouvements sociaux et de construction de contre-pouvoir.

 

On retrouve des collectifs locaux à Québec (La Nuit), Montréal et Saguenay.

 

Coordonnées:

UCL a/s E.H.  55051, CP Langelier  

Québec (Québec) G1K 9A4

Courriel: ucl@causecommune.net