Répertoire de l’autonomie collective

Le Répertoire est le bottin réunissant tous les groupes que nous avons contactés et dont la forme organisationnelle s’apparente à de l’autogestion ou à ce qu’on a nommé « l’autonomie collective ». Les principaux critères utilisés afin de déterminer si un groupe possède un fonctionnement autogéré sont : une prise de décision horizontale et consensuelle basée sur la démocratie directe et/ou participative. Les coordonnées de chacun des collectifs accompagnent la description de ces derniers ainsi que les sigles correspondant aux caractéristiques qu’ils s’attribuent. À noter que tous les groupes présents ont approuvé la totalité des propos rapportés et que ce sont eux qui ont la responsabilité de nous contacter si des mises à jour doivent être apportées.

Si vous appartenez à un groupe (ou connaissez un groupe) qui aurait sa place dans le répertoire de l'autonomie collective, n'hésitez pas à attirer notre attention! Vous pouvez communiquer avec nous via ce formulaire.

Merci
L'équipe du CRAC-K

Inactif

Collective Autonomy Directory

The directory is a repertory of all the groups we contacted who are organized along the lines of self-management or what is called “collective autonomy”. The chief criterion used to determine if a group is self-managed is horizontal and consensual decision-making based on direct and/or participatory democracy. A description of each collective is provided along with contact information and symbols identifying the characteristics used by the group to define itself. All groups included in the directory have approved what is said here about them and they have the responsibility to contact us if updates are needed.

If you belong to (or know of) a group that ought to be included in the Collective Autonomy Directory, don’t hesitate to let us know! You can use this form to contact us.

Thanks!
CRAC-K members

Inactive

Collectif anarchiste L’Accolade de Sherbrooke

03 March 2007
Sherbrooke

Groupe membre de la Fédération des communistes libertaires du Nord-Est (NÉFAC), puis de l'Union communiste libertaire (UCL). « Les activités de la fédération sont organisées autour du développement théorique, de la propagande anarchiste et de l'intervention dans les luttes de notre classe». Le travail du collectif de Sherbrooke tourne autour de plusieurs thèmes, dont l'anarchisme en milieu étudiant, l'autonomie alimentaire et le travail précaire.

 

Le collectif n'est pas actif présentement.

Collectif La RueBrique

05 March 2007
Sud-Ouest de Montréal

La RueBrique est un collectif qui publie le journal du même nom de 3 à 4 fois par année. Il était connu autrefois sous le nom de comité de quartier du sud-ouest. La RueBrique vise à diffuser de l’information crédible sur les enjeux des quartiers Sud-Ouest de Montréal d’un point de vue libertaire dans le but de favoriser l’implication des gens dans leurs quartiers. Le collectif participe aussi à diverses luttes locales en collaboration avec d’autres groupes.

Collectif pour une université libre (CUL)

05 March 2007
Université de Sherbrooke

Collectif sans base d’affinité formelle. Prépare et sers de la nourriture bio et végétarienne (presque toujours) une fois par semaine à l’Université de Sherbrooke. D’autres activités ont aussi été organisées comme des lectures de poèmes engagés ou la participation à différents kiosques.

 

Le collectif est inactif, mais un café coopératif a été ouvert.

Collectif We/Nous

05 March 2007
Montréal

Collectif de théâtre qui rassemble des militantEs anarchistes de divers horizons cherchant à s’impliquer de manière différente via l’expression artistique. Principalement connu pour sa pièce sur Emma Goldman, ce collectif a participé à toutes les étapes de sa réalisation, de la recherche des écrits à la conception des décors en passant par la promotion et la mise en scène. Ce collectif pousse ses réflexions sur le militantisme, la place de l’art dans notre société ainsi que sur la subjectivité de l’Histoire.

Comité de quartier Est

24 April 2007
Montréal, quartier Hochelaga-Maisonneuve

Collectif qui visait la participation des gens afin de tendre vers l’autogestion du quartier : « Il ne suffit pas de surveiller le pouvoir, il faut l’exercer ». Les principales activités du groupe était la permanence au local du comité, la rédaction d’un journal (Le mégaphone), l’organisation de soirées bénéfices, un réseau d’échange de savoirs et de services ainsi qu’une friperie. Le groupe a cessé de fonctionné en 2001 car les coûts de maintient du local étaient trop élevés.

 

Ce groupe a existé de l’automne 1999 à l’été 2001.

 

Pour questions ou informations : glp@no-log.org

Comité de soutien aux prisonniers politiques basques (membre de Solidarité sans frontières)

05 March 2007
Montréal

Le but de ce groupe était de défendre Gorka et Eduardo en particulier et les prisonniers politiques basques en général en dénonçant la torture et les politiques canadiennes d’immigration. Le comité a organisé des vigiles à la sortie des métros et au palais de justice, 2 spectacles bénéfices, des manifestations, des kiosques et des conférences dans les cégeps et dans les universités de même que des soirées de lecture théâtrale. Il a aussi fait des actions directes comme poser des bannières sur des viaducs.

 

Ce groupe a existé de 2001 à 2005.

Comité Mexique-Montréal

05 March 2007
Montréal et lien avec le Mexique

Le Comité Mexique-Montréal promouvoit la solidarité et l’aide mutuelle entre les activistes non autochtones et autochtones à la fois à Montréal et au Mexique. Ce renforcement de la solidarité entre les communautés de la résistance du Mexique et de Montréal passe par une variété d'activités de soulèvement, de projets politiques et sociaux comme l’organisation de manifestation, l’éducation politique, la collaboration pratique et l’échange direct entre les militantEs.

Coopérative de solidarité les Irréductibles (Café de la Petite Gaule)

05 March 2007
Pointe St-Charles, Montréal

Le café visait à « créer un endroit qui permettrait de démocratiser la culture dans ses aspects politiques et sociaux », notamment par sa réappropriation par les gens du quartier. Il offrait un lieu convivial, qui faisait le pont entre les enjeux culturels et sociopolitique. Il se voulait un lieu de rencontre, de débat, de diffusion et de solidarité, un lieu de résistance, un moteur d’émancipation et de contestation de la mondialisation économique. En terme d’activités, on y retrouvait projections de films, discussions, tables rondes, spectacles variés à prix abordables et repas.La Coopérative de solidarité Les Irréductibles a été dissoute et le café de la Petite Gaule est fermé depuis septembre 2005 après 2½ ans d'activités continues, mais sa charte est toujours en vigueur pour une éventuelle relance.

Dada a faim!

11 July 2008
Quartier St-Rock et parfois dans le reste des quartiers centraux de Québec

Groupe d’affinité qui préparait de la bouffe avec de la nourriture récupérée. Il distribuait la nourriture lors d’actions d’appui et d’événements militants. Dada a faim a aussi organisé une soirée contre le patriarcat ainsi qu’une autre action : la nuit, les femmes sans peur.

 

Collectif ayant existé de 2002 à 2005

Festival perpétuel

07 September 2007
Montréal

« Un Festival perpétuel est un réseau d’individus qui décident occasionnellement d’ouvrir leurs logis à toute personne intéressée (selon ses capacités), afin de partager gratuitement une diversité d’activités déterminées par chaque hôte. (…) La gratuité, la légalité, l’aspect résidentiel et non promotionnel sont pour l’instant les seuls critères de participation du festival. Ce dernier se veut entre autres une occasion d’expérimenter d’autres types de rapports communautaires et culturels dans un contexte urbain. »

 

Projet ayant existé de 2003 à 2005.

Hommes contre le patriarcat

01 October 2007
Montréal

Hommes contre le patriarcta est un groupe affinitaire pro-féministe radical qui reconnaît la lutte féministe comme une lutte de classe et de libération des femmes et assume donc qu’elle appartient en tous points aux femmes. Le collectif appuie les militantes féministes, ce qui l’amène plus particulièrement à intervenir auprès des hommes. Il vise principalement à mater les groupes masculinistes, mais aussi à appliquer des changements radicaux dans leur vies dites privées, dans leurs comportements et attitudes afin d’en éliminer les manifestations sexistes, patriarcales.

Les cuisines collectives de l’UQAM

05 March 2007
Montréal

Avec des aliments principalement récupérés et biologiques, ce collectif prépare de la nourriture végétalienne une fois par semaine à l’UQAM et parfois pour des événements militants. Elles et ils font aussi de la distribution de nourriture récupérée à des gens du quartier lorsque les cuisines ne fonctionnent pas. Les principes guidant leurs actions sont l’autonomie alimentaire, l’accès à de la nourriture gratuite de bonne qualité et la création d’un esprit communautaire. Ce collectif dénonce le gaspillage du capitalisme et l’ingérence du secteur privé à l’université.

 

Pour plus d'informations, contactez le Groupe de Recherche d’Intérêt Public (GRIP-UQAM)

DS-3159

(514) 987-3000 poste 4077

Les Panthères roses - Section Montréal

05 March 2007
Montréal et environs

Groupe d'affinité queer radical qui lutte principalement contre l'hétérosexisme et le capitalisme rose, en faisant des actions directes festives et loufoques, des ateliers, des soirées dj avec films, des productions artistiques à plusieurs visages (vêtements, vidéo, dessin), etc. Ces luttes passent aussi par un rapprochement avec les autres rebelles du sexe et du genre (transgenres, prostituées et plus), mais aussi avec les personnes qui défient entre autres l’industrie publicitaire, l’Église, la psychiatrie et l’ultracapitalisme.

Liberterre (2003-2006) et (2007)

11 July 2008

Liberterre est un collectif éco-anarchiste d'analyses et d'actions radicales qui publie le journal Terre et Liberté ayant existé de 2003 à 2006. En 2007, Liberterre s'est reformé, en non-mixité femmes avant de se dissoudre. Pour ses membres, Liberterre est né d'une révolte contre l'asservissement de la nature aux intérêts matériels des humains et contre l'idéologie productiviste justifiant cette servitude. "Nous sommes la rage vivante d'une terre mourante".

 

Voir la monographie réalisée par le CRAC avec des membres de Liberterre

Némésis

24 April 2007
Montréal

Groupe d’affinités féministe radical qui visait à désapprendre les attitudes et comportements de domination intériorisés, à mettre en pratique des convictions libertaires et féministes, à encourager la création de groupes d’affinités et l’action directe. Ce collectif a donné de nombreuses formations sur « Les femmes et la mondialisation » et sur la « Non violence radicale ». Némésis a aussi organisé et participé à plusieurs actions communes avec d’autres groupes féministes.

 

Ce groupe, créé en 2000 sous le nom de comité Femmes SalAMI, a pris son nouveau nom en 2002 quand le collectif devint autonome et cessa d’exister en 2005.

Projet Mobilivre/ Bookmobile Project

01 October 2007
Canada et États-Unis

« La mission du collectif est d'amalgamer la production artistique au militantisme politique et à l'organisation communautaire. » Sa principale activité est la tournée d’une exposition de livres d’artistes, de zines et de publications indépendantes qui parcours annuellement le Québec, le Canada et les États-Unis à bord d’une roulotte Airstream des années 50. Différents ateliers de fabrication de livre sont offerts gratuitement. Chaque année, un jury choisi par le collectif sélectionne les livres de la collection.

Le but du collectif est principalement de faire circuler de la documentation alternative et d’encourager la création de réseaux dans le domaine des arts et des médias indépendants. Les anciennes collections du Mobilivre sont conservées au Centre de documentation Artexte à Montréal, où elles sont accessibles au public.

 

Coordonnées:

ÉTATS-UNIS :

c/o Space 1026

1026 Arch Street

Philadelphia PA 19107

courriel: renseignements@mobilivre.org

 

Les tournées du Mobilivre ont été suspendues en 2006 pour une restructuration.

Pour voir des photos du projet:  http://grrrlzines.net/fotos/bookmobile.htm

Pour consulter les archives:  http://artexte.ca/coll-mobilivre/mobilivrelinks.htm

Réseau Anarchiste en Milieu Étudiant (RAME)

05 March 2007
Principalement région de Montréal, mais aussi ailleurs au Québec.

Il vise à « mettre en commun les forces d’anarchistes se trouvant dans le milieu étudiant par le biais d’un réseau régulier, formel et visible. À moyen terme, le RAMÉ vise à être constitué de groupes locaux, et ainsi devenir un réseau de groupes. » Le RAMÉ fait de la propagande et de la conscientisation via l’organisation d’activités (ateliers et conférences) et diffuse le bulletin bilingue « La marmite » ou « The Boiling Point ». Il cherche aussi à « contribuer à la mise en place de pratiques libertaires ».

 

Le RAME est inactif depuis 2007.

RoCoCo BarCamp de Montréal

27 April 2008

Rencontre nord-américaine de trois jours sur les thèmes de la Collaboration, de la Créativité et de l'autogestion qui a eu lieu en mai 2007. Il s’agit en fait de l'édition montréalaise du RecentChangesCamp de Portland. Ce BarCamp a été organisé selon la méthode du ForumOuvert qui suppose une mise en place collaborative de l'agenda. Les différentes conférences en simultanée ont entre autres traités des wiki comme technologie d’autogestion, du cinéma collaboratif, des espaces de co-working, des femmes et des logiciels libres, des sites collaboratifs, etc. Cet événement a aussi été le point de départ de plus d’une dizaine d’autres projets.

 

Pour en savoir plus contacter Anne anne@koumbit.org

Squat de la Chevrotière

24 April 2007
920 de la Chevrotière, quartier St Jean Baptiste, Québec

Action directe d’occupation organisée au départ par le Comité populaire St-Jean-Baptiste dans le cadre d’une campagne du FRAPRU. Avec le temps, les occupantEs souhaitent transformer le squat « en centre social pour les différents acteurs politiques et communautaires. Les occupantEs réclament toujours à la ville la construction de logements sociaux, mais également que cet espace soit un lieu pour s’organiser dans la lutte, un espace autogéré. » Cette initiative donnera naissance à La Page Noire, librairie sociale autogérée.

 

Le Squat aura duré du 17 mai au 20 septembre 2001.

Squat Overdale

07 September 2007
Montréal

Squat qui eut lieu à Montréal du 27 juillet au 1er août 2001. Au départ ça se voulait plus une action symbolique dans le but de dénoncer la crise du logement, et la propriété privée au niveau du logement. Les activités du squat étaient vraiment axées sur la survie, il y avait donc beaucoup de sécurité et de surveillance, mais aussi de l’aménagement de la bâtisse, de la préparation et de la recherche de nourriture, etc.

Squat Préfontaine

07 September 2007
Montréal

Suite au squat Overdale, ce squat situé au 3100 Rachel à Montréal dura du 1er août au 3 octobre 2001. Durant le dernier mois, le but était de garder un lieu de résidence, mais aussi créer un centre social et culturel autogéré (salle de show, inviter des groupes à faire leur réunion là-bas, avoir une permanence, etc.). Les gens du squat ont aussi fait une tournée dans le voisinage, ont organisé 2 fêtes de quartier, des projections de films politiques à l’extérieur le soir et bien plus.