Répertoire de l’autonomie collective

Le Répertoire est le bottin réunissant tous les groupes que nous avons contactés et dont la forme organisationnelle s’apparente à de l’autogestion ou à ce qu’on a nommé « l’autonomie collective ». Les principaux critères utilisés afin de déterminer si un groupe possède un fonctionnement autogéré sont : une prise de décision horizontale et consensuelle basée sur la démocratie directe et/ou participative. Les coordonnées de chacun des collectifs accompagnent la description de ces derniers ainsi que les sigles correspondant aux caractéristiques qu’ils s’attribuent. À noter que tous les groupes présents ont approuvé la totalité des propos rapportés et que ce sont eux qui ont la responsabilité de nous contacter si des mises à jour doivent être apportées.

Si vous appartenez à un groupe (ou connaissez un groupe) qui aurait sa place dans le répertoire de l'autonomie collective, n'hésitez pas à attirer notre attention! Vous pouvez communiquer avec nous via ce formulaire.

Merci
L'équipe du CRAC-K

Non-mixte

Collective Autonomy Directory

The directory is a repertory of all the groups we contacted who are organized along the lines of self-management or what is called “collective autonomy”. The chief criterion used to determine if a group is self-managed is horizontal and consensual decision-making based on direct and/or participatory democracy. A description of each collective is provided along with contact information and symbols identifying the characteristics used by the group to define itself. All groups included in the directory have approved what is said here about them and they have the responsibility to contact us if updates are needed.

If you belong to (or know of) a group that ought to be included in the Collective Autonomy Directory, don’t hesitate to let us know! You can use this form to contact us.

Thanks!
CRAC-K members

Non-Mixed

Ainsi squattent-elles!

07 September 2007
Ville de Québec

Collectif réalisant une émission à CKIA FM 88,3, émission dont l’objectif est de permettre à des femmes de prendre la parole en tant que femmes, de démystifier le mouvement libertaire (anarchisme, écologie sociale, Colored People feminism, etc.) et de faire connaître différentes luttes sociales de même que des artistes féminines. Alliant analyse théorique et entrevues de terrain, l’émission Ainsi squattent-elles présente des trucs d’auto-santé, des lectures de poèmes de même que des expériences d’auto-organisation ici comme ailleurs.

Hommes contre le patriarcat

01 October 2007
Montréal

Hommes contre le patriarcta est un groupe affinitaire pro-féministe radical qui reconnaît la lutte féministe comme une lutte de classe et de libération des femmes et assume donc qu’elle appartient en tous points aux femmes. Le collectif appuie les militantes féministes, ce qui l’amène plus particulièrement à intervenir auprès des hommes. Il vise principalement à mater les groupes masculinistes, mais aussi à appliquer des changements radicaux dans leur vies dites privées, dans leurs comportements et attitudes afin d’en éliminer les manifestations sexistes, patriarcales.

Les Sorcières

24 April 2007
Montréal

Collectif féministe radical qui milite contre l'oppression des femmes. Elles publient le journal du même nom servant « d’espace d’expression, d’analyse, de créativité et de subversité qui permet, dans une perspective de lutte, d’amener une influence à travers la collectivité, qui permettra (…) de faire bouger, de transformer, de créer une dynamique, loin de la stagnation dans laquelle tente de nous plonger l’ensemble des médias de masse ». Elles organisent aussi des lancements, des ateliers et des actions directes. Les sorcières visent aussi à dénoncer le machisme dans le milieu militant et à faire de la conscientisation féministe.

Némésis

24 April 2007
Montréal

Groupe d’affinités féministe radical qui visait à désapprendre les attitudes et comportements de domination intériorisés, à mettre en pratique des convictions libertaires et féministes, à encourager la création de groupes d’affinités et l’action directe. Ce collectif a donné de nombreuses formations sur « Les femmes et la mondialisation » et sur la « Non violence radicale ». Némésis a aussi organisé et participé à plusieurs actions communes avec d’autres groupes féministes.

 

Ce groupe, créé en 2000 sous le nom de comité Femmes SalAMI, a pris son nouveau nom en 2002 quand le collectif devint autonome et cessa d’exister en 2005.